Bettina Grazziani, une icone s’en est allée

Bettina Grazziani aurait fêté ses 90 printemps au mois de mai. Ce mannequin vedette des années 50-6O fut l’égérie des plus grands couturiers.
Parisienne coquette à la crinière rousse et au sourire irrésistible, Bettina, née Simone est repérée par Jacques Fath qui en fera sa muse. « Vous êtes parfaite, mais vous avez une tête a vous appeler Bettina » lui dit-il. Sa carrière est lancée.
En 1947, ELLE la propulse en cover-girls,  suivra une longue et belle collaboration entre le magazine et sa délicieuse « supermodel ».
Dior ou elle incarna la silhouette culte « New look », Jacques Griffe, Lucien Lelong, Grès ou encore Givenchy (qui créa une chemise à volant aux manches gonflées de vents du nom de « Bettina ») lui font aussi les yeux doux. Tous fondent devant sa petite gouaille et ses taches de rousseurs au charme fou. Le monde de la mode se l’arrache.
En novembre dernier la belle a eu les honneurs de la galerie Azzedine Alaia. Une exposition lui était entièrement consacrée. Des clichés en noir et blanc où la sublime Bettina prenait alors la pause pour les plus grands photographes de l’époque (Erwin Blumenfeld, Irving Penn, Robert Doisneau, Willy Rizzo…).

Plus de 65 ans après ses débuts, Bettina restera le mannequin phare de toute une époque.
Son style emblématique des fifties et sa présence magnétique en font une une source perpétuelle d’inspiration.
Une icone s’est en allée .. mais les icones ne meurent jamais. Rest in peace Beauty.

Willy_Rizzo@2x

cabine-chanel-paris-janvier-1959-photo-willy-rizzo

Cabine Chanel, Paris, Janvier 1959 Photo Willy Rizzo

DOC eleonore 261496bettina-incarne-le-new-look-avec-ce-tailleurbettina-graziani_0

 

 

 

 

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

twitter facebook google pinterest tumblr instagram hellocoton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *