Troy Henriksen « le rêve de Rufus »

Hier, après une course effrénée dans tout le 18ème bobo-chicos (Abbesses/Montmartre) à la recherche de quelques pépites vintage, j’ai finis par atterrir à la Galerie W. A peine 10 minutes pour mater l’expo de Troy Henriksen, voila le laps de temps dont je disposais pour admirer les peintures vives et colorés de cet artiste plasticien américain d’origine norvégienne. Oui 10 minutes, c’est court. En même temps quand tu déboules a 19H50, faut pas faire la nana étonnée !!  (Voila, ce que c’est que de tomber sur une frip en liquidation totale ou TOUTES les pièces sont à 2euros .. Je ne pouvais pas louper une affaire en or massif comme celle-ci) .. Au faite, cette fameuse boutique prénommée « Vintage Désir » est situé rue Yvonne Le Tac.. au cas ou .. si ça vous dit de passer une tête .. ils mettent la clef sous la porte vendredi !! …). Oui, il m’arrive d’avoir des élans de bonté. Profitez en ;)

Revenons à ce cher Troy dont les peoples s’arrachent ses œuvres. (Arthur H, Samuel Benchetrit & Gad Elmaley en tête (Ok, je l’ai lu dans Gala. et Ok, c’est dans ce même magazine ou j’ai repéré l’expo. La faute à ma Granny qui laisse trainer ses journaux à potins un peu partout. La meuf qui veut se dédouaner de toute responsabilité.. ;)

Ses toiles et réalisations sur plexiglas nourri de souvenir et d’aspirations se vendent comme des petits pains ? rien de très surprenant.  Son style optimiste et proche de la figuration libre nous plonge dans un rêve. Des villes, des voitures, des personnalités : Marylin, Rimbaud, Gandhi ou encore James Dean. Des allégories : des cœurs ou ces mêmes personnalités qui sont chacun à leur façon des symboles. Leur point commun : l’éclat des couleurs qui rend la vie tellement plus gaie. Comme un enfant, Troy est attiré par la couleur. celle-ci transparait à travers ses toiles et leur donne toute leur profondeur.

377_troy-henriksen_to-be-or-not-to-be_galeriew

Avant d’être cet artiste reconnu,Troy a était pécheur. Sur l’eau les sens en exergue, il admire le ciel, le soleil.
Issu d’une famille de pécheur, l’artiste exercer son métier jusqu’à ses 28 printemps. Puis l’envie de stabilité prend le pas sur l’aventure. Après quelques expériences obscures avec les stupéfiants (devenue extrêmement déprimé, il a même pensé au suicide), Troy redécouvre la vie sous un nouveau jour grâce a un pot de peinture, posé la dans on appartement de Boston. « A ce moment-là, tous les désirs que j’avais eus de créer me sont revenus. La peinture m’a sauvé ! », confiera-il.

Des ce moment, Troy s’intéresse de plus prés à l’histoire de la peinture et ses mouvements : expressionnismes; abstrait, surréalisme, dadaïsme, impressionnisme puis la Beat génération, les expressionnistes allemands et le Bauhaus. Chicago, Los Angeles, New York jalonne le parcours de Troy mais Boston reste sa ville de prédilection.

La Troy découvre la France a travers un exemplaire du petit Prince que lui a offert son ami Helen Frankenthaler et à travers Rimbaud, dont la photographie l’a frappé par sa ressemblance avec lui. Des rencontres aussi fortuite que formatrices le pousse a plier bagage pour Paris.

Nous sommes en 1988 et la France lui offre de nouvelles rencontres. Notamment celle de son futur Galeriste, Eric Landeau. Les œuvres de l’artiste résident de façon permanentes à la Galerie W, ce qui lui permet de toucher à un public plus large. C’est a ce moment la que sa carrière décolle. France, Londres, Bruxelles et États-Unis.. Troy est partout.

En 2008, Disneyland Paris fait appel a ses service et lui demande de réaliser sa campagne Halloween :  Il peint en direct live les palissades de 4×3 mètres de la station de métro Saint Augustin et de l’avenue George V à Paris.

« Pour moi, être artiste, c’est avoir la capacité de transformer les problèmes en beauté, d’encourager l’espoir, de convaincre du possible, d’inciter à aller
vers l’autre » explique -il.   Un nouvel homme, un artiste épanoui en somme.

1_troy-henriksen_galeriew_7 4_direct-live---troy-henriksen-raconte-quatre-de-ses-dernieres-ouvres-a-eric-landau_galeriew 8d63be254fb899bfed70533b7f7cd140 112a7c5ead32b92153ec24d7c4224d59 138_troy-henriksen_marylin-big-sister_galeriew 599_troy-henriksen_frida-for-me_galeriew 836_troy-henriksen_beach-ball_galeriew_0 857_troy-henriksen_sisters-of-the-elements_galeriew 864_troy-henriksen_cysco-from-cuba_galeriew 927_troy-henriksen_marilyn-my-pretty-star_galeriew 2010-Troy-Henriksen-Tell-me-who-do-you-love-venus-162x130cm-b116d 8606687711f709aae99b307a5f62b2d4 big_992 e946df39293a81378358ff4f0bbaf40043db438b troy 1 TROY 3 TROY 4 troy Troy-Henriksen-1 TROYy

Crédit photo  :  Google & Galerie W

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

twitter facebook google pinterest tumblr instagram hellocoton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *