Une histoire indiscrète de la silhouette

Hello les Loupiots !!Au programme aujourd’hui : Une série d’expo aussi cool les une que les autres. !!

On file pour commencer au Musée des Arts décoratifs l’un de mes spots préférées situé a deux pas du jardin des tuileries et du Carrousel du Louvre (le mini centre commercial so chic qui regorge de boutiques dont le fameux Apple store .. terriblement pratique lorsque tu retrouves en rade de batterie au beau milieu de la journée…c’était la minute « on s’en balance » !!;) !!

Passons ! il y a quelques semaines se tenait donc l’expo « La mécanique des dessous », expo qui explorait les artifices utilisés par les femmes et les hommes, du XIVe siècle à nos jours pour dessiner leurs silhouettes. Un projet original appréhendé comme une longue histoire des métamorphoses du corps soumis aux dikats des modes successives.  Ces mécanismes et structures faites de fanons, baleines, cerceaux ,rembourages, dissimulés sous l’habit qui ont contraint le corps des femmes afin d’obtenir des tailles resserrées jusqu’à évanouissement, des fessiers rehaussés à l’extrême,des hanches élargies ou encore des ventres aplatis sont exposés dans une scénographie de Constance Guisset
Prés de ceux cent silhouettes rassemblant paniers, faux cul, crinolines, ceinture d’estomac, gaines, push up issue des collections privés et étrangères, permettent pour la première fois d’aborder une lecture insolite de la mode lié au corps.
Le meilleur de ce parcours fashion  ? l’espace dédié à l’essayage de corsets du XVIIIe siècle facon Marie Antoinette, tous spécialement fais à l’identique afin que l’on puisse comprendre et porter ces structures qu ont joué un rôle phare dans l’histoire de la mode et des usages vestimentaires.

Robe de mariage de la princesse Hedwige Elisabeth Charlotte De Holstein-Gottorp  (1759-1818) , Suède 1774 !!! 

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

twitter facebook google pinterest tumblr instagram hellocoton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *